Assemblée générale annuelle du Carrefour BLE, juin 2018

Le 14 juin, nous avons tenu l’assemblée générale annuelle du Carrefour BLE. Le conseil d’administration, son président, M. Bernard Ndour, et la directrice, Mme Anait Aleksanian, ont dressé le bilan positif de l’exercice 2017-2018 et parlé de l’avenir prometteur du Carrefour BLE.

 

Mme Ouarda Akli a expliqué les services de l’organisme et est revenue sur les excellents résultats de nos deux formations de mise à niveau Agrippez-vous! et Transformez-vous! ainsi que du programme de régionalisation Cap sur les régions.
Mme Aleksanian a présenté le projet de valorisation de la langue française, Sur la route en français, réalisé au cours de cette année, qui a eu un grand succès.
Ibrahima Seck, quant à lui, a parlé du programme de cours de français professionnel destiné aux participants des formations Agrippez-vous et Transformez-vous, soutenu par l’Office québécois de la langue française (OQLF).

Vous trouverez tous les détails dans notre rapport annuel d’activités 2017-2018.

Les états financiers du Carrefour BLE ont été présentés, et nous avons procédé à l’élection du conseil d’administration qui compte une nouvelle recrue. En effet, M. Taulant Leskaj a remplacé M. Moussa N’Diayé, membre du CA de longue date. Merci Moussa pour ton implication.

Merci à toutes et à tous d’avoir partagé ce moment important de la vie associative du Carrefour BLE.

Projet d’élaboration d’un cours de français professionnel

Pour répondre à un besoin régulièrement formulé par les participants de nos formations Transformez-vous! et Agrippez-vous!, par les professeurs ou encore par les entreprises de stages, le Carrefour BLE travaille présentement sur un nouveau cours de français professionnel. Ce projet, financé par l’Office québécois de la langue française a pour objectif de mieux préparer nos étudiants à la réalité québécoise du milieu de travail, leur ouvrir un plus grand nombre de portes sur un marché du travail très spécialisé et faciliter leur intégration et éventuellement leur installation en région.

Le projet se déroulera jusqu’en décembre 2018 et mobilisera des ressources internes et un comité consultatif de provenance diverse : employeurs, participants des formations, partenaires de régionalisation, Ordre des agronomes du Québec, Comité sectoriel de main-d’œuvre en transformation alimentaire, Institut de technologie alimentaire, ministère de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion et Faculté des sciences de l’agriculture et de l’alimentation de l’Université Laval, entre autres.

La première rencontre du comité s’est tenue le 10 mai dernier dans nos locaux pendant laquelle Ibrahima Fanour SECK, chargé de projet et Raymond Beauchesne, responsable pédagogique ont présenté le projet et ses principales étapes.

Les participants étaient unanimes sur la difficulté pour les professionnels d’origine immigrante à trouver leur place dans le milieu professionnel. Les raisons sont diversifiées et tiennent aux nuances culturelles, à la relation différente au management, aux pairs et aux collaborateurs, au souci de masquer des difficultés linguistiques, à la perception d’appartenance insuffisante à la communauté professionnelle, aux modes de gestion et aux procédés de communication en entreprise, etc.

La rencontre a permis d’identifier des personnes clés à rencontrer, des ressources documentaires et des entreprises à visiter pour approfondir la réflexion. L’équipe du projet s’y emploiera avec l’appui du comité consultatif pendant les prochaines semaines. Ce travail lui permettra d’élaborer les grandes lignes du programme de cours et de soumettre la prochaine étape pour validation par le comité de pilotage.

 

Sur la route en français!

Vivons la régionalisation en français, tel est le slogan du projet Sur la route en français soutenu par le Secrétariat à la politique linguistique et piloté par Edna Blanc Civil, qui a pris fin le 31 mars dernier. Ce projet avait pour objectif de sensibiliser les nouveaux arrivants, dont un grand nombre ne maîtrisent pas parfaitement le français, à la réalité linguistique des régions avant d’entamer leurs démarches d’installation.

Les activités organisées dans le cadre de ce projet ont été réalisées en partenariat avec les organismes de régionalisation dans les régions du Québec. Lors de visites exploratoires d’une ou de deux journées, les participants ont pu assister à des salons de l’emploi, déjeuners d’affaires et dîners de réseautage, rencontrer les autorités et institutions locales, échanger avec des employeurs et découvrir les traditions du coin.

Parmi les quelques 420 nouveaux arrivants qui ont pris part à ces activités, une grande majorité a été séduite par les régions et a manifesté son désir de s’y installer. Des témoignages sur l’importance de parler français en région ont été recueillis auprès d’autorités, de représentants d’organisations, d’entrepreneurs locaux, ainsi que d’anciens et de nouveaux arrivants. « À Trois-Rivières, 99 % des personnes (qui viennent s’installer) parlent français. C’est plus facile pour les employeurs. Parler le français est une façon de s’adapter le plus rapidement possible et aussi de s’approprier la culture du terroir » a indiqué M. Daniel Cournoyer, conseiller municipal et vice-président du Comité exécutif de la ville de Trois-Rivières.

Plus de 44 % des participants disent être prêts à mettre à niveau leurs connaissances du français et 100 % estiment qu’un bon niveau de français leur permettrait d’augmenter leurs chances de trouver un emploi de qualité en région.

Onze visites ont été réalisées dans neuf régions du Québec en collaboration avec les organismes régionaux correspondants : CLD de Montmagny et CJE Lotbinière, Chaudière-Appalaches; FORUM-2020 et SERY, Montérégie; Stratégie Carrière, Mauricie; SOIT, Capitale-Nationale; Accès Travail, Centre-du-Québec; Portes ouvertes sur le Lac, Saguenay-Lac-St-Jean; Pro-Gestion Estrie, Estrie; SITO, Outaouais; Service d’Accueil Kamouraska, Bas-Saint-Laurent. Merci à tous et au plaisir de travailler avec vous à nouveau!

Assemblée générale annuelle du Carrefour BLE

Le 16 juin dernier, nous avons tenu notre assemblée générale annuelle.  Les membres, employés et administrateurs présents ont partagé ce moment important de la vie associative de notre organisation.  Nous avons pu apprécier le chemin parcouru à travers la collaboration fructueuse entre le CACI et le Carrefour BLE et les résultats de nos formations Transformez-vous! et Agrippez-vous! ainsi que notre programme de régionalisation Cap sur les régions. La directrice générale, Anait Aleksanian, a présenté le nouveau projet de valorisation de la langue française, Le français, mon avenir, réalisé au cours de cette année, qui a eu un grand succès. Vous trouverez tous les détails dans notre rapport annuel d’activités 2016-2017 (à lire).

AGANous avons présenté et adopté les états financiers du Carrefour BLE, et procédé à l’élection du conseil d’administration. Cette dernière tâche était facile. En effet, le nombre de postes vacants correspondant au nombre de candidats, les membres ont été élus par acclamation. Le CA compte une nouvelle recrue, M. Ahmed Yennek, agr., un finissant du programme Agrippez-vous!, présentement en emploi à l’Institut de recherche Robert-Sauvé en santé et en sécurité du travail  (IRSST).

Merci à toutes et à tous pour cette belle assemblée générale!

Le Carrefour BLE met à l’honneur ses diplômés et la langue française

Le 19 mai dernier, le Carrefour BLE a célébré la persévérance, l’effort et le courage des diplômés des quatre dernières cohortes de ses deux formations Agrippez-vous! et Transformez-vous! qui permettent aux nouveaux arrivants spécialisés en agronomie et en transformation des aliments de mettre à niveau leurs compétences.

Cette cérémonie a, en outre, représenté le point d’orgue du programme de valorisation et de promotion de la langue française, Le français, mon avenir, soutenu par le Secrétariat à la politique linguistique. En effet, au cours des derniers mois, le Carrefour BLE, en partenariat avec le Centre d’appui aux communautés immigrantes (CACI), a promu le français, vecteur d’intégration, auprès des nouveaux arrivants choisissant de s’installer à Saint-Hyacinthe ainsi que des entreprises de ce territoire spécialisé dans les secteurs agricole et agroalimentaire.

Près de 80 personnes – professeurs, candidats et leur famille, employeurs et maîtres de stage, partenaires régionaux, représentants d’institutions publiques et bailleurs de fonds, membres de l’équipe et du conseil d’administration – ont pris part à la fête.

De provenances diverses et après plusieurs mois de formation théorique, de stage et d’expériences variées, nos finissants sont maintenant majoritairement en emploi un peu partout au Québec. Et nous en sommes très fiers!

remise

Nous remercions chaleureusement le commanditaire de l’événement, l’entreprise Olymel.